La cuisine des temps modernes

Le batch cooking, cuisiner pour toute la semaine en deux heures chrono, vous connaissez ?

Quand je rentre après une journée la tête dans vos cuisines, entre fournisseurs et clients, et qu’une petite voix me lance «Qu’est-ce qu’on mange ce soir?», j’ai juste envie de répondre : « Bin je sais pas». «J’ai pas fait les courses, et puis je suis crevée, je n’ai qu’une envie, commander des sushis ou pire, une pizza… ». Et je continue comme ça à me parler toute seule, si ce n’est à mon mari. La Cata !

Seulement voilà, j’ai remarqué que quand on prépare tout à l’avance, on a plus de temps. On se pose moins de questions et on mange mieux.

Il faut prendre le temps, pour gagner du temps

J’ai découvert le batch cooking et je trouve ça super ! Dès que je peux je m’organise le week end pour préparer mes repas de la semaine. En cuisine je me suis organisée. J’ai un grand plan de travail, un frigo qui accueille tout mes Tupperware pour la semaine. J’ai repensé mon espace et ça rend la tache plus fun et plus facile.

La préparation en lots

Alors qu’on se le dise, le batch cooking, ce n’est pas cuisiner un gros bourguignon et le resservir toute la semaine ! Je prépare mes aliments séparément le week-end et ensuite, chaque soir de la semaine, je choisis mes assemblages et cuissons rapides pour compléter. Comme ça en dix minutes je prépare notre diner et je me régale. Par exemple les lentilles corail sont utilisées en dhal le mercredi puis en velouté un autre soir. Une ratatouille accompagnera un filet de poulet le lundi puis se retrouvera dans une quesadilla dont j’ai le secret le mardi.

Je prévois un temps de conservation de deux jours pour les viandes, trois à quatre jours pour les céréales et légumes cuits, les veloutés et gratins sans viande. Il y a plein de livres ou de blog sur le sujet. Par exemple vous pouvez conserver les bâtonnets de carotte ou blancs de poireau dans des bocaux remplis d’eau. Ils restent croquants, ne sèchent pas.

Mille et une façons de vivre en cuisine

Le batch cooking, ça commence toujours par une séance de découpe ! Et là aussi, il faut être bien équipé ! Un beau plan de travail convivial sera l’endroit idéal pour partager cette activité. Pour la cuisson aussi, il vous faut un bon feu ou une induction qui vous obéisse au doigt et à l’oeil. Une grande plaque à four pour faire rôtir tous vos légumes en même temps, un fait-tout et un grand wok pour les nouilles sautées et les poêlées ! Une fois que tout est prêt, il vous faudra des boîtes de conservation pour préserver vos repas et des couvercles pour emballer vos saladiers et bols.

Avec un peu de discipline et des idées c’est devenu un vrai plaisir de déguster mes préparations du week-end chaque soir. Il y a plein de ressources concernant les recettes et listes de courses . Avec tout ça, ma vision de la cuisine a changé. Bien entendu je continue de cuisiner des bons petits plats à consommer en famille ou entre amis et je passe encore chez le traiteur, mais j’ai aussi tout réorganisé pour varier les plaisirs.

La manière dont vous cuisinez m’intéresse car c’est une source d’inspiration quand je crée pour vous votre espace intérieur. C’est en partageant nos expériences qu’on s’enrichit. Tout se passe en cuisine, alors parlons en : Etes vous adeptes du Batch Cooking ?

lire aussi Un Showroom au coeur de Saint-Germain-en-Laye

 

On s’occupe
de votre projet ?

Prendre RDV
Être rappelé(e)

À la une

Nos réalisations